Ad Code

space

space

Qui a vraiment découvert les trous noirs ?

Qui a vraiment découvert les trous noirs ?

 Alors que leur nom énigmatique a été inventé pour la première fois en 1967, l'idée d'objets dont la gravité est si intense que même la lumière ne peut leur échapper est bien plus ancienne. En 1783, un religieux anglais et scientifique amateur du nom de John Michell a montré que la loi de gravité de Newton suggérait que de tels objets pouvaient exister. Mais Michell est allé plus loin, suggérant qu'en dépit d'être invisibles, de tels objets pourraient se révéler s'ils avaient une étoile en orbite autour d'eux.


Il s'est avéré incroyablement prémonitoire à ces deux égards. Au cours des années 1930, des théoriciens utilisant la théorie de la gravité plus sophistiquée d'Einstein, connue sous le nom de relativité générale, ont montré que des étoiles suffisamment massives pouvaient s'effondrer sous leur propre gravité à la fin de leur vie et se transformer en trous noirs (ironiquement, Einstein lui-même n'a jamais accepté qu'une telle des objets étranges pourraient vraiment exister).



La deuxième affirmation de Michell a été confirmée au début des années 1970. Les astronomes britanniques Louise Webster et Paul Murdin de l'Observatoire royal de Greenwich et Thomas Bolton, étudiant à l'Université de Toronto, ont annoncé indépendamment la découverte d'un objet massif mais invisible en orbite autour d'une étoile bleue à plus de 6 000 années-lumière. L'objet, une source de rayons X intense nommée Cygnus X-1, est maintenant considéré comme le premier trou noir à être identifié.

Post a Comment

0 Comments